Peak Performance

Dernière mise à jour : 28 oct. 2020

Afin de construire une base aérobique, il était important de savoir où étaient mes limites et jusqu’où je pouvais les repousser… Quoi de mieux qu’un test VO2 max ?

Le but était simple, à chaque 3 minutes il y avait 30 watts de plus sur le vélo. À chaque 3 minutes, un nouveau pallier à traverser.

Dès que Pascal Hervé m’a expliqué le test, je me suis dit : je dois battre la machine, je dois aller le plus loin possible.

Une fois sur le vélo, il fallait passer le premier test c’est-à-dire surmonter le mental.

Après un départ à 110 W, les premiers paliers ont été franchis avec aisance, presqu’un sourire aux lèvres. À partir de 230 W, mes doigts se sont crispés à force de prélèvements pour vérifier mon taux d’acide lactique durant l’effort. À 320 W, mon cerveau était toujours dans le test mais mes jambes ont capitulé. Quelle déception pour moi. Je voulais recommencer, retenter à nouveau, faire mieux.

Malheureusement c’était bel et bien fini. Après un debrief avec Pascal, je me dis que la prochaine étape est de dépasser les 400 watts. Une belle histoire à suivre…

© 2020, Sporty Art. Tous droits réservés.

  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube
  • strava_symbol_white_edited_edited
  • RC-SPORTS_Blanc